Comment se détendre quand on a loué un hôtel à Dakhla ?

sejour dakhla

La région de Dakhla, située au sud du Maroc est bien connue pour sa splendeur naturelle. En effet, quand on se rend dans cette région on peut vivre le contraste saisissant qui est créé par la rencontre entre le désert du Sahara et l’océan Atlantique. Les touristes peuvent ainsi profiter des plus belles vagues de la région pour pratiquer du surf ou du kitesurf. Pour ceux qui ne pratiquent pas le surf, il est possible de profiter de cette région autrement, en faisant du catamaran dans la lagune, en laissant les poissons d’Imlili manger les peaux mortes de vos pieds, en faisant un safari dans le désert pour voir les Flamands roses ou encore les oiseaux migrateurs, etc. Quoi qu’il en soit, chacun trouve son compte à Dakhla. Pour ceux qui souhaitent se détendre par l’hydrothérapie, ils peuvent se rendre à la source d’eau chaude Asmaa. Les eaux chaudes qui sortent de cette source thermale naturelle apportent de nombreux bienfaits à la peau, aident à guérir les problèmes respiratoires, les défaillances osseuses, et on peut également y faire des bains d’argile.

Les touristes qui auront réservé une chambre d’hôtel à Dakhla via le site http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/ pourront découvrir le premier golf écoresponsable du Maroc : le Rio de Oro. Ce parcours compte neuf trous et est situé sur un terrain sableux, sa consommation d’eau est donc réduite. La ville de Dakhla en elle-même permet de passer de bons moments, elle est isolée ce qui en fait un lieu peu affecté par le tourisme de masse, elle a donc su garder une certaine authenticité. En vous promenant dans ses allées, vous pourrez découvrir les étals de tissus colorés, les comptoirs d’épices et autres onguents qui sont principalement destinés à l’usage local.

Les touristes qui souhaitent réellement se plonger et s’imprégner de la culture locale des peuples du désert peuvent solliciter des hôtels à Dakhla et faire des expéditions sur place. En effet, les expéditions à dos de chameaux ou de dromadaires permettent de côtoyer ce peuple nomade profondément imprégné du désert. Un peuple qui vit en harmonie avec son environnement sans excès, dans la tolérance. Vous pourrez y passer la nuit en bivouac. Autour de la lagune de Dakhla, on retrouve de nombreux campements écologiques qui sont installés dans un décor de rêve. Bien sûr il est possible d’y suivre des cours de kitesurf, mais aussi de yoga, de paddle, faire du trampoline ou du kayak, jouer au billard, assister à des soirées thématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*