Poursuivre une carrière de coursier parisien

coursier paris

Contrairement aux idées reçues, le métier de coursier parisien ne se limite pas seulement à conduire un véhicule, à récupérer des colis et à les livrer. Le coursier doit être parfaitement organisé dans l’exercice de sa fonction et avoir un caractère assez fort. L’organisation permet à ce professionnel de recevoir les diverses commandes qui lui sont envoyées par son responsable, de récupérer les colis, et de les faire parvenir en temps et en heure au bon endroit, cela nécessite de pouvoir s’organiser par rapport aux diverses commandes que l’on a et de les satisfaire, en fonction aussi de la zone où on se situe, cela n’est pas aisé. Ensuite le caractère du coursier doit être fort, car il passe le plus clair de sa journée dans le trafic, il ne doit pas se laisser submerger par la fatigue, encore moins le stress causé par les embouteillages, la pollution et le mauvais climat. Il est important d’avoir les nerfs solides.

Formation et évolution du coursier

Le coursier parisien sur le site http://www.parispanamecourses.com/ est très souvent équipé par son employeur dont il porte les couleurs sur ses vêtements, mais aussi sur son véhicule de livraison. Même s’il y a de nombreuses procédures, gérées par une équipe, derrière une livraison, le coursier est seul sur le terrain. Du fait de l’organisation du travail en roulements, le coursier peut se retrouver à travailler de jour, de nuit, le week-end et même les jours fériés. Oui ! Les clients ont besoin de leurs colis tout le temps. Pour postuler à un poste de coursier, aucun diplôme particulier ni formation spécifique ne sont requis. L’un des critères de base est d’avoir en sa possession un permis de conduire, catégories A ou B, en fonction du véhicule utilisé pour la livraison. On retrouve quand même deux diplômes qui peuvent servir dans la pratique de ce métier : Le CAP distribution d’objets et de services à la clientèle et le CAP conducteur livreur de marchandises.

Au fil des années le coursier parisien acquiert de l’expérience, il est donc normal qu’il aspire à des fonctions plus hautes. Très souvent, le coursier peut devenir dispatcheur et être en charge de l’organisation du travail des coursiers. La réglementation du métier de coursier est effective, les employés sont rémunérés selon une grille assez particulière. Un débutant reçoit en moyenne 1500 euros par mois. Un PVC, Part Variable Conventionnelle, est attribué au coursier après 6 mois d’ancienneté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*