Le voyage au Kenya et la découverte de ses plus belles plages

voyage kenya

Lors d’une escapade au Kenya, les touristes auront l’occasion de prolonger leur safari par quelques semaines de séjour balnéaire. En effet, cette région est connue pour sa mer turquoise, son climat clément ainsi que ses plages de sable fin. Manifestement, elle ne s’adresse pas uniquement aux amateurs d’aventure, mais aussi aux adeptes des activités nautiques en tout genre. Ceci permet aux vacanciers de s’adonner au farniente ou de pratiquer de divers sports nautiques. En somme, le Kenya répond parfaitement à toutes les envies.

Mombasa, une adresse incontournable pour s’évader sous le soleil

La station balnéaire de Mombasa reste en effet l’un des endroits immanquables le temps d’un voyage au Kenya. Elle figure parmi les adresses de l’Afrique de l’Est à découvrir absolument en famille, entre amis ou en solo. C’est ici que les plaisanciers auront le privilège de mettre le pied sur la belle plage de Diani. Cette dernière se localise dans la partie australe de Mombasa et constitue un lieu de villégiature idéal pour lâcher-prise.

Les adeptes du farniente y trouveront sûrement leur bonheur, car cette station est réputée pour sa longue plage d’exception. En plus de cette particularité unique, celle-ci figure également parmi les plus charmantes plages du monde. Sa barrière de corail paradisiaque contribue essentiellement à procurer du charme à cette fameuse étendue de sable blanc. La plage de Diani est une perle hors du commun. Ses fonds sous-marins abritent des dauphines ainsi que des poissons multicolores sous toutes les formes.

Explorer de manière originale l’archipel de Lamu

Un des joyaux du Kenya, l’archipel de Lamu propose aux vacanciers une escapade de rêve en plein océan Indien. Ses îles constituent un cadre de rêve sensationnel qui garantit un dépaysement total. Lamu est à la fois l’appellation d’une île, de l’archipel ainsi que de sa propre ville. C’est une destination prestigieuse qui ravira les touristes qui souhaitent passer des vacances ensoleillées. L’archipel compte au total 50 îles et îlots idylliques. Cet avantage lui permet d’être une adresse de choix pour s’évader en famille ou entre amis.

Foyer de la civilisation swahilie, l’archipel de Lamu se trouve sur la côte nord-est du Kenya. Il a constitué autrefois un carrefour commercial entre les marchands arabes et portugais. Celui ne se lasse pas de surprendre ses visiteurs. Pour les émerveiller, il leur fait découvrir une panoplie d’activités apaisantes. Sur ce, on peut y pratiquer de l’équitation, de la natation, de la promenade, etc.

Tiwi, Nyali ou encore Vipingo, des plages de choix pour une escapade de rêve

Les plages pour s’évader ne manquent pas sur la côte kenyane. Elle permet aux routards de vivre une expérience divine tout en admirant des panoramas à perte de vue. Si on est à la recherche d’une plage apaisante, loin du tourisme de masse, la plage de Tiwi est conseillée. Elle dispose les atouts des plus belles plages sur terre : sable blanc, eau azurée, cocotiers, soleil et intimité absolue.

En ce qui concerne Nyali et Vipingo, elles valent également le détour. Leur environnement calme et ensoleillé permet de savourer une ambiance tropicale très décontractée. Pour information, la plage de Nyali est véritable paradis pour les surfeurs en raison de ses fortes vagues.

Top 3 des randonnées à découvrir lors d’un séjour en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zelande

La randonnée est l’une des activités les plus prisées des voyageurs qui viennent passer leurs vacances en Nouvelle-Zélande. Ce pays abrite de nombreux parcs nationaux, chutes d’eau, étendues sauvages, montagnes et plusieurs autres fabuleux sites offrant de merveilleuses expériences de randonnées. Pour vous aider dans la planification de votre séjour en Nouvelle-Zélande, voici le top 3 des randonnées à privilégier dans le pays.

Parcourir le sentier de Routeburn lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande

Le sentier de Routeburn est l’un des meilleurs sentiers de randonnée à explorer lors d’un voyage sur mesure en Nouvelle-Zélande. Également appelé Routeburn Track, il fait partie du site de Wahipounamu Te et est localisé dans le sud-ouest du pays. Ce sentier est considéré comme l’un des plus courts « Great Walk » dans le pays des kiwis. Le parcours relie le parc national de Fiorland au parc national du mont Aspiring.

Tout au long de cette randonnée, vous pourrez admirer quelques-uns des plus magnifiques paysages du territoire néo-zélandais, à l’instar de sommets de montagnes vertigineux, de vallées immenses, de cascades et de lacs étincelants. Il est à préciser que ce sentier est situé à une hauteur d’environ 1 225 mètres au-dessus du niveau de la mer et s’étend sur 23 kilomètres de long. Il est donc plus conseillé aux randonneurs ayant une excellente condition physique. Malgré sa difficulté, cette randonnée vous émerveillera de par les sublimes panoramas qu’elle vous permettra de découvrir.

Randonner à travers le Tongariro Alipine Crossing

Le Tongariro Alipine Crossing est une autre randonnée à privilégier lors de votre escapade en Nouvelle-Zélande. À titre d’information, le Tongariro est à la fois le nom d’un volcan et d’un parc national se trouvant dans le centre de l’île du Nord. Le Tongariro Alipine Crossing est un parcours de randonnée permettant de parcourir le mont Tongariro pour y découvrir ses paysages d’exception. Il s’agit d’une randonnée d’une vingtaine de kilomètres que vous pourrez réaliser en 6 à 8 heures, selon votre condition physique.

Le sentier vous emmène autour de deux volcans impressionnants, à savoir le Tangariro et le Ngauruhoe, et de paysages époustouflants. Si vous êtes fan de la trilogie Seigneur des Anneaux, vous serez ravi de randonner près de la Montagne du Destin. Parmi les remarquables panoramas que vous pourrez contempler lors de votre parcours, il y a entre autres, des cheminées thermales, des volcans actifs, des cratères volcaniques, des flots de laves colorées et de sublimes lacs émeraude et bleu.

Expérimenter le Queen Charlotte Track

Le sentier de Queen Charlotte ou Queen Charlotte Track est une randonnée exceptionnelle à expérimenter lors de votre séjour en Nouvelle-Zélande. Elle vous propose un voyage extraordinaire à travers les Marlborough Sounds, lesquels sont un immense réseau de vallée submergée, se trouvant dans la partie nord de l’île du Sud.

Cette randonnée de 71 kilomètres compte environ 5 jours. Elle relie la baie historique de Ship Cove à Anakiwa. Votre exploration vous fera traverser des paysages diversifiés et époustouflants, dont une forêt luxuriante, des baies et le long des crêtes. Bien que la plus grande partie du sentier est large et bien aménagé, il est toutefois recommandé d’avoir d’excellentes chaussures de marche et une bonne condition physique pour effectuer cette randonnée.

Les raisons qui poussent les voyageurs à visiter le Costa Rica plus que tout

le Costa Rica

Le Costa Rica s’étend sur une superficie de 51 100 km². Même s’il est petit par rapport à d’autres contrées, il existe différentes raisons pour que les touristes tombent amoureux de ce territoire d’Amérique centrale. Si, par exemple, les globe-trotters aiment faire de la plongée sous-marine ou du snorkeling, ils trouveront leur bonheur de ce pays. En effet, l’île d’Isla del Caño est un lieu idyllique pour pratiquer ces deux activités nautiques. Située dans la partie ouest de la péninsule d’Osa, elle possède une végétation luxuriante et offre une atmosphère paisible. En explorant les eaux cristallines de ce bout de terre, les routards auront l’occasion d’observer une grande variété de poissons multicolore ainsi que plusieurs espèces de bêtes aquatiques telles que des raies, des tortues, des Requins pointe blanche… un vrai plaisir pour ceux qui adorent les animaux. Si la chance est de leur côté, les visiteurs verront également des dauphins et des lamantins.

Vivre un dépaysement total

L’une des raisons principales de passer un séjour au Costa Rica est de se dépayser. Cette contrée regorge, en effet, de lieux naturels propices aux escapades touristiques. Lors d’un voyage dans ce territoire, il serait tentant d’effectuer une excursion, par exemple, dans la réserve de Monteverde. Cette dernière se situe dans la province de Puntarenas. La plupart du temps, ses forêts sont couvertes d’une épaisse couche de brume, formant un paysage fascinant. Diverses activités intéressantes sont faisables dans cet endroit verdoyant. Les adeptes de sensation forte sont, entre autres, invités à réaliser une descente rapide en tyrolienne, ce qui leur permettra de vivre un moment d’adrénaline. Les amoureux de la promenade, quant à eux, pourront se balader à travers la réserve où ils marcheront souvent sur de remarquables ponts suspendus. En outre, ils auront peut-être l’opportunité de contempler l’une des espèces d’oiseaux les plus passionnants du pays, notamment le Quetzal resplendissant. Si les globe-trotters en trouvent quelques-uns, ils seront certainement étonnés par les couleurs éclatantes de leurs plumes.

Découvrir une incroyable biodiversité

Le Costa Rica possède d’autres atouts pour séduire les voyageurs, à savoir sa faune et sa flore. En effet, 6 % de la biodiversité mondiale se situe dans ce pays, ce qui en fait de lui une destination parfaite pour effectuer de l’écotourisme. Pour découvrir l’incroyable richesse naturelle de cette contrée, les globe-trotters sont invités à réaliser un petit tour dans le parc national Corcovado. Localisé sur la péninsule d’Osa, ce dernier est composé d’une vaste forêt tropicale, formant un environnement surprenant.

Au cours de leur périple dans cette aire protégée, les routards pourront emprunter divers itinéraires dans lesquels ils verront des animaux de toute sorte. S’ils parcourent les sentiers San Predillo-Sirena et Carate-Sirena, ils trouveront sûrement des tortues olivâtres qui attirent de nombreux prédateurs comme l’ocelot et le jaguar. Dans le cas où les visiteurs traversent les chemins Los Patos-Sirena, ils auront l’occasion d’observer deux espèces d’oiseaux telles que le Toucan et le Grand Hocco.

Comment prendre soin de ses pieds lors d’un trekking ?

Vous avez décidé de vous lancer dans l’expérience voyage et trekking dans le désert marocain ou ailleurs. Peu importe la région que vous avez choisi de visiter, et le type de terrain que vous aurez à affronter, vous aurez besoin d’un matériel pour que tout se déroule dans de bonnes conditions. Sachez tout de même que vos pieds restent vos meilleurs alliés durant cette aventure. Il est donc primordial d’en prendre grand soin et de les chouchouter pour éviter les douleurs, les ampoules ou même des échauffements qui pourraient vous freiner dans vos élans. En termes de pieds, la meilleure solution est de prévenir et non de guérir. Une bonne préparation évite de subir des bobos de toutes sortes. Vous trouverez dans cet article quelques conseils afin de bien vous préparer à cette aventure, encore plus si c’est une première pour vous. Pour éviter les blessures et les ampoules, vous devez endurcir les parties molles et la peau de vos pieds, afin que la peau soit plus résistante à ces endroits. Si vous prévoyez de faire un trekking de plusieurs jours, commencez la préparation de vos pieds au moins 3 semaines avant.

Avant votre trekking au Maroc ou ailleurs, adoptez le tannage. Vous vous demandez certainement ce que c’est, le tannage consiste à tremper vos pieds tous les jours, de préférence le soir, dans de l’eau tiède avec du jus de citron, et cela pendant au moins deux semaines. L’effet acide du citron va pousser la peau de vos pieds à s’épaissir et donc à devenir plus dure. On peut aussi se servir de Bétadine, et certaines boutiques spécialisées proposent des produits de tannage.

Après le tannage, vous devez commencer l’assouplissement des pieds dès la deuxième semaine. L’assouplissement passe par le massage des pieds avec des crèmes hydratantes. On retrouve sur le marché différents types de crèmes hydratantes pour les pieds, notamment le karité ou des crèmes spéciales. Les massages doivent être longs afin que la crème s’imprègne bien dans la peau des pieds. Pour que la préparation des pieds soit complète pour votre trekking au Maroc, mettez du talc tous les jours dans vos chaussettes, ainsi que sur vos pieds. Avec cette méthode, vous avez la garantie d’avoir des pieds suffisamment préparés pour supporter les longues heures de marche. Vos pieds seront souples et solides à la fois, et vous résisterez plus facilement aux contraintes. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer!

Quel matériel devez-vous emporter pour un trekking au Maroc ?

aventure berbere

Pour que votre trekking avec aventure berbere http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/ au Maroc soit une réussite, l’un des critères importants est le matériel. Votre matériel doit être aussi complet que possible, en bon état, fiable et surtout transportable, évitez ce qui est superflu. Une fois que vous avez réuni tout ce dont vous avez besoin, demandez-vous pour chaque élément s’il est indispensable, l’emporter se justifie ? Vous ne devez prendre que le strict minimum. Vous trouverez ici une liste de choses que vous pourrez utiliser lors de votre parcours, la liste peut être ajustée selon le type d’activité et son intensité. Commençons par les incontournables chaussures. Elles se doivent d’être confortables à vos pieds. Essayez-les avant de les acheter, testez-les en fin de journée quand vos pieds sont déjà gonflés après la marche en ville. Testez aussi les chaussures avec des chaussettes de randonnée comme celles que vous porterez pendant l’activité. Vous pouvez opter pour des chaussures légères, fabriquées à partir de tissus imperméables et respirants comme le Gortex. Les chaussures en cuir sont plus difficiles d’entretien et ont besoin d’être ajustées à votre pied avec quelques heures de marche.

Les chaussettes pour trekkings au Maroc, que l’on retrouve sur le marché actuellement, sont légères, fines et permettent aux pieds de respirer. Le mieux est de prendre des chaussettes en coton, en laine ou en polyester. Les vêtements que vous emmènerez lors du trekking doivent être imperméables et respirants, optez pour le système à 3 couches : une couche près du corps pour évacuer la sueur en laine ou en fibres synthétiques, une couche thermique qui vous tient au chaud et une couche externe légère et imperméable pour affronter les éléments et laisser en même temps passer la transpiration. Toutes les couches de vêtements doivent laisser passer la transpiration pour que la sueur soit évacuée une couche après l’autre. Évitez le coton. En termes de pantalon le jean n’est pas approprié de par sa lourdeur et il retient la transpiration.

Pour que votre trekking au Maroc soit plus abordable, le sac à dos ne doit pas dépasser de plus de 20% votre poids global. Les sacs avec ceintures ventrales sont les plus appropriés pour alléger le poids global. En vous servant de bâtons de randonnée, vous économisez 30% de l’effort à fournir par les jambes. De plus, ils diminuent les risques de chute ou de foulure. Choisissez un sac à dos à la fois léger, confortable et solide. N’oubliez pas que vous l’aurez sur le dos pendant des heures. Emportez un journal avec vous lors de vos parcours, le journal est facile à ranger, il est léger et peut vous aider de différentes manières : pour la lecture, sécher les chaussures, s’asseoir dessus, faire du feu, etc. vous pouvez aussi emporter les éléments suivants avec vous : lampe frontale, carte, GPS, boussole, allumettes, montre, briquet, piles, cordelettes, fils et aiguilles, etc.

Découvrez la tenue traditionnelle de l’hôtel de luxe à Marrakech

hotel la sultana

Marrakech est une ville où on retrouve de nombreux éléments liés à la culture marocaine. Comme le reste du pays, Marrakech est restée ancrée dans ses traditions ancestrales, tout en faisant son entrée dans le monde moderne sans trop de difficultés. Ainsi, elle arrive à satisfaire les touristes de différents pays, mais aussi les populations locales et ceux qui souhaitent découvrir la culture locale. Parmi les éléments qui appartiennent à la culture marocaine, nous pouvons citer les tenues traditionnelles comme le caftan. Des défilés où le caftan était mis à l’honneur ont plusieurs fois été organisés au Maroc, par les plus grands designers du Maroc et du monde. Vous avez certainement pu assister à des défilés en résidant dans un hôtel de luxe à Marrakech http://www.geoploria.com/afrique/expedition-maroc/hotel-luxe-sultana-marrakech.html. Cette fois c’est la ville de Paris qui met le caftan à l’honneur, à la fashion week de Paris, trois créateurs d’origine marocaine ont proposé des caftans à la fois modernes et authentiques qui ont été très appréciés des participants.

Autant ce genre d’événement se tient dans les hôtels de luxe à Marrakech, autant à Paris cet événement s’est tenu dans un hôtel très célèbre et luxueux de la ville, l’hôtel de Crillon installé non loin de la Concorde à Paris. Récemment ouvert après 4 années de travaux, l’hôtel a pu accueillir la 20e édition de l’Oriental Fashion Show au courant de l’année 2017. L’événement est un rassemblement des plus grands créateurs d’origine orientale. C’est une plateforme qui met en avant le savoir-faire de ces artistes qui sont des phares guidant les jeunes générations de designers/couturiers. Cet événement a rappelé aux participants et aux principaux acteurs à quoi ressemblait le faste des civilisations orientales.

Afin de célébrer la 20ème année de son existence, l’Oriental Fashion show a célébré les trois créateurs marocains Albert Oiknine, Hadja Benjelloun et Bouchra Filali Ksikes. Chacun de ces artistes a proposé une collection qui reflète autant que cela est possible, sa vision de la tenue marocaine traditionnelle, la tenue qui ferait des émules dans un hôtel de luxe à Marrakech. Ils ont pu s’exprimer sur différents sujets durant l’événement, comme leur tradition, l’origine de leurs idées, l’impact qu’ils souhaitent que leurs créations aient sur les populations, voir même sur la culture locale dans son ensemble. Il en ressort un élément important, les créateurs actuels essayent autant qu’ils le peuvent de créer une passerelle entre les tenues traditionnelles et les tenues modernes.

Comment se détendre quand on a loué un hôtel à Dakhla ?

sejour dakhla

La région de Dakhla, située au sud du Maroc est bien connue pour sa splendeur naturelle. En effet, quand on se rend dans cette région on peut vivre le contraste saisissant qui est créé par la rencontre entre le désert du Sahara et l’océan Atlantique. Les touristes peuvent ainsi profiter des plus belles vagues de la région pour pratiquer du surf ou du kitesurf. Pour ceux qui ne pratiquent pas le surf, il est possible de profiter de cette région autrement, en faisant du catamaran dans la lagune, en laissant les poissons d’Imlili manger les peaux mortes de vos pieds, en faisant un safari dans le désert pour voir les Flamands roses ou encore les oiseaux migrateurs, etc. Quoi qu’il en soit, chacun trouve son compte à Dakhla. Pour ceux qui souhaitent se détendre par l’hydrothérapie, ils peuvent se rendre à la source d’eau chaude Asmaa. Les eaux chaudes qui sortent de cette source thermale naturelle apportent de nombreux bienfaits à la peau, aident à guérir les problèmes respiratoires, les défaillances osseuses, et on peut également y faire des bains d’argile.

Les touristes qui auront réservé une chambre d’hôtel à Dakhla via le site http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/ pourront découvrir le premier golf écoresponsable du Maroc : le Rio de Oro. Ce parcours compte neuf trous et est situé sur un terrain sableux, sa consommation d’eau est donc réduite. La ville de Dakhla en elle-même permet de passer de bons moments, elle est isolée ce qui en fait un lieu peu affecté par le tourisme de masse, elle a donc su garder une certaine authenticité. En vous promenant dans ses allées, vous pourrez découvrir les étals de tissus colorés, les comptoirs d’épices et autres onguents qui sont principalement destinés à l’usage local.

Les touristes qui souhaitent réellement se plonger et s’imprégner de la culture locale des peuples du désert peuvent solliciter des hôtels à Dakhla et faire des expéditions sur place. En effet, les expéditions à dos de chameaux ou de dromadaires permettent de côtoyer ce peuple nomade profondément imprégné du désert. Un peuple qui vit en harmonie avec son environnement sans excès, dans la tolérance. Vous pourrez y passer la nuit en bivouac. Autour de la lagune de Dakhla, on retrouve de nombreux campements écologiques qui sont installés dans un décor de rêve. Bien sûr il est possible d’y suivre des cours de kitesurf, mais aussi de yoga, de paddle, faire du trampoline ou du kayak, jouer au billard, assister à des soirées thématiques.

Trouver un hôtel à Marrakech !

hotel de luxe a Marrakech

Marrakech est une ville accueillante, tolérante et ouverte sur le monde. Elle accueille chaque année des milliers de visiteurs venus des quatre coins du monde entier pour découvrir sa splendeur, sa douceur de vivre et partager des moments uniques avec ses habitants. Les marrakchis sont accueillants et ils seront à votre écoute durant toute la durée de votre séjour aussi bien à l’hôtel que dans les souks. Avant de parler de vos excursions et des endroits uniques que vous souhaitez découvrir, il vous faut tout d’abord trouver un hôtel à Marrakech comme sur le site http://www.lasultanahotels.com/marrakech pour poser vos valises !

La ville ocre est une cité touristique. Vous trouverez donc sans mal un hôtel à Marrakech mais faut-il encore qu’il corresponde à toutes vos attentes car vous pourrez trouver des petits hôtels pas chers à moins de 200 Dhs la nuit sans ou avec petit déjeuner en plein cœur de Guéliz. Ces petits hôtels sans prétention sont recommandés pour les jeunes en voyage ou encore les personnes voyageant seuls ou avec un petit budget car dans ces prix vous pourrez trouver aussi des chambres chez l’habitant pour un dépaysement complet.

Marrakech est reconnue pour héberger certains des plus beaux hôtels du monde comme le célèbre Hôtel La Mamounia connu et reconnu dans le monde entier pour avoir été le lieu de villégiature des grands ce monde comme Churchill ou encore Hitchcock. Ce palace parfait sous toutes les coutures met à votre disposition des chambres haut de gamme à partir de 400 euros la nuit petit déjeuner compris. Vous pourrez trouver les hôtels des grandes chaines internationales comme Sofitel, Novotel ou Ibis. La Villa des Orangers est également un établissement haut de gamme qui sera vous ravir en toute circonstance. Il existe également de nombreux hôtels clubs divers et variés pour se détendre et profiter des activités à des prix très attractifs. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous offrir les vacances de vos rêves. Trouver un hôtel à Marrakech n’est pas le plus difficile, il faut juste pouvoir trouver le bon ! Un hôtel correspondant à tous les critères que vous souhaitez aussi bien sur le prix, la qualité des chambres ou encore les services annexes proposés !
Il existe d’autres modes d’hébergements qui peuvent vous correspondre comme les riads, les villas ou encore les bivouacs et autres appartements/hôtels à découvrir lors de votre prochain séjour à Marrakech !

Quel est l’impact des nouvelles technologies dans l’immobilier à Marrakech ?

bon plan marrakech

Avec l’arrivée de l’internet dans les années 1990, l’ensemble des secteurs d’activité a été touché par son effet et a connu des bouleversements importants. Le secteur immobilier comme tous les autres a été affecté par l’effet de cette technologie. Avec les nouvelles technologies, on constate un véritable changement à tous les niveaux : dans les stratégies marketing, dans les méthodes de travail, mais aussi dans la façon de fixer les objectifs. Avec internet, les tâches ont été optimisées et on assiste désormais à l’essor des visites virtuelles en 3D. En effet, en se servant des projets sur plan, les futurs acheteurs ont la possibilité de se projeter dans leur future habitation grâce à une visite virtuelle de cette dernière. C’est une solution dans le cadre de la problématique de la vente immobilière à Marrakech et au Maroc. Il est évident que ce ne sont pas seulement les futurs acheteurs, les promoteurs et les particuliers qui sont satisfaits, les architectes aussi se réjouissent de pouvoir concevoir des maquettes grâce à cette technologie.

Grâce à cette innovation, les architectes peuvent même superposer toutes les données du bâtiment sur un plan unique, sans que ces dernières n’en soient détériorées. D’autres acteurs du secteur comme les agences immobilières ont changé leurs habitudes de communication. Ils ont abandonné les catalogues en papier pour se tourner vers les supports technologiques comme les sites internet. Internet offre de nombreux avantages, dont le principal est la réduction des coûts de communication et l’accès pour les utilisateurs à de nouvelles compétences. Ainsi l’agence immobilière postera des photos d’un logement à Marrakech sur un site Internet https://charm-chic.yolasite.com/, et un acheteur pourra la visiter virtuellement à Tanger sans avoir à payer des frais de déplacement.

Vous l’aurez compris, avec ces nouvelles plates-formes en ligne, les agences immobilières et même les différents acteurs du secteur immobilier ont l’opportunité d’agrandir leur marché, en mettant à la disposition de tous des informations importantes. Les clients ont plus facilement accès aux informations, peu importe l’endroit où ils se trouvent. Un client installé à Marrakech par exemple, peut accéder aux informations sur un bien à Casablanca et vice-versa. L’avènement des nouvelles technologies entraîne la naissance de nouveaux métiers pour les accompagner. Nous avons par exemple le métier de community manager qui s’est développé, dans le secteur immobilier, on a également les métiers de mandataire et d’expert immobilier. Les professionnels du secteur doivent faire un bon usage de ces technologies afin qu’elles ne deviennent pas des faiblesses.

Le festival de danse contemporaine « on marche » au coeur de Marrakech

Le festival de danse Marrakech

Point de rencontre entre les artistes internationaux et ceux du Maroc, le festival « on marche » célèbre 12 ans d’existence en 2017. Cet événement est comme on pourrait le dire, « le bébé » de l’artiste Taoufiq Izeddiou. Cet artiste à la fois généreux et visionnaire a fondé la toute première compagnie de danse contemporaine du Maroc, dans la ville de Marrakech en 2003 voir ici http://cityguide-marrakech.blogspot.com/. Dans la continuité, le festival international « on marche » a vu le jour deux années plus tard, c’est-à-dire en 2005. En 2013, on se souvient de sa très remarquée pièce « Rev’illusion ». Un chef d’œuvre qui combinait les espoirs portés par le printemps arabe, ainsi que les désillusions qui s’en sont suivies. Les quatre danseurs, poings levés, se livrant à des courses et fuites éperdues, les corps frémissant sous l’effet des coups, suivi d’une explosion de pigments de couleur dorée collant à la peau et aux costumes, une succession d’images et de scènes rappelant tous ces événements. La pièce s’est terminée sur le chant final de l’artiste lui-même qui a porté sa voix puissante pour célébrer cette danse à la fois sensuelle et explosive.

Quelles sont les nouveautés 2017 du festival « On marche » à Marrakech ?

Du 11 au 14 mars 2017, Marrakech a accueilli une fois de plus ce festival aux couleurs enchantées. Les rues de la ville ocre étaient animées par les danseurs et les différentes activités programmées à cette occasion. Le point culminant de toutes ces activités était la Médina de Marrakech, sur la place Jemaa el-Fna aux côtés des charmeurs de serpent, lors d’une prestation qui a réuni tous les artistes participants au festival avec Héla Fattoumi et Éric Lamoureux. « On marche » 2017 a été l’occasion de présenter, lors de l’ouverture, et ce en exclusivité au Maroc, Manta, un solo conçu par deux artistes et interprété par Héla Fattoumi. La pièce a reçu un accueil chaleureux du public. Cette pièce fait l’objet de nombreux débats depuis qu’elle a été créée en 2009, ce qui explique qu’elle soit jouée principalement à l’étranger. Même les programmateurs français lui sont quelque peu réticents.

Manta est une pièce qui parle de l’étouffement de la femme. Cette pièce est construite autour du voile intégral et traduit de façon assez dure la façon dont le corps de la femme est étouffé. C’est une pièce magnifique sur le plan de la forme, assez sévère sur le fond. La pièce est prévue au mois de mai à Tunis, durant le festival de danse « Les Rencontres de Carthage » sous la direction de syhem Belkhodja. La programmation du festival « On marche » 2017 à Marrakech, était principalement axée sur la femme et leur rôle dans la création et dans la société. Programmation faite par Taoufiq Izeddiou et Nedjma Hadj Benchelabi.