La réactivation de la télomérase peut-elle lutter contre le vieillissement des cellules ?

télomérase vieillissement des cellules

Après plusieurs études et expériences sur la santé et le vieillissement, menées par des chercheurs avérés, il est démontré que l’hygiène de vie occupe une place prépondérante dans le vieillissement de l’être humain. Toutefois on note également l’influence des télomères qui sont responsables du vieillissement de nos cellules. Un télomère est une sorte de capuchon que l’on retrouve à l’extrémité des chromosomes qui constituent nos cellules. Au fil des années les télomères perdent en longueur, entraînant de nombreux maux et problèmes. Plus les télomères raccourcissent, plus l’espérance de vie diminue. Notons que les télomères perdent en longueur à chaque division cellulaire. Les télomères jouent également un rôle dans la lutte contre les cellules tumorales en ralentissant leur développement et en évitant qu’elles se transforment en cancer.

Comment empêcher le raccourcissement des télomères et par la même occasion rallonger l’espérance de vie ? Certains mécanismes permettent de maintenir la longueur des télomères voire de les allonger, augmentant en même temps la durée de vie des cellules. La télomérase est une enzyme qui intervient dans ce processus. Elle a la capacité de synthétiser les télomères dans les cellules qui en contiennent, principalement les cellules souches impliquées dans le renouvellement des tissus. Plus l’organisme a de la télomérase, mieux les cellules sont préservées. La réactivation de la télomérase pourrait être une solution aux problèmes de vieillissement et aux maladies.

Rôle et fonctionnement de la télomérase

La présence de la télomérase dans les cellules leur permet de vivre plus longtemps sans perdre leurs fonctions. Les dérèglements accumulés dans ce type de cellules à cause des télomères pourrait entraîner des problèmes de peaux et d’organes, caractéristiques des maladies de la vieillesse. La télomérase se présente donc comme une arme redoutable dans le cadre de la lutte contre la vieillesse et ses conséquences. L’activation de la télomérase peut arrêter le vieillissement des cellules, mais elle pourrait aussi avoir la capacité de l’inverser. Cette enzyme aux multiples bienfaits intervient dans la synthèse et l’allongement des télomères, surtout dans le cas des cellules-souches qui se divisent assez fréquemment. La télomérase se synthétise dès la phase embryonnaire, quand les cellules se divisent à un rythme important, c’est là qu’elle joue un rôle important. En effet, l’enzyme répare les chromosomes lors du développement du fœtus, et cela sans s’arrêter, permettant ainsi aux télomères de garder leur longueur.

Dès la naissance la donne change, le taux de télomérase diminue progressivement et naturellement. Il est vrai qu’on en trouve encore dans certaines cellules, mais plus dans les cellules somatiques. La télomérase est activée par les cellules souches quand il faut régénérer les tissus. Au fil des années les télomères raccourcissent plus vite que la télomérase n’est synthétisée, ce qui entraîne le vieillissement. Il y a donc un rapport direct entre le faible taux de télomérase, la perte de télomères et le vieillissement des cellules accompagné du vieillissement des tissus et des organes. De nombreuses maladies s’en suivent: l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, les infections, le diabète, les fibroses, Alzheimer, Parkinson, etc. Notons que les télomères trop courts ne permettent plus aux cellules du système immunitaire de se répliquer assez rapidement pour vaincre les infections. Les risques de maladies, d’arrêts cardiaques et de morts augmentent. Cela a été observé sur des personnes âgées de plus de 60 ans.

Comment réactiver la télomérase ?

Quelles sont donc les méthodes pour réactiver et stimuler la production de télomérase? En 2016 un groupe de chercheurs d’origines diverses a mis en exergue le fait que chez les animaux le danazol, qui est une hormone mâle synthétique, stimule la production de l’enzyme et contribue ainsi au ralentissement du vieillissement. Chez les humains, l’astragale est une plante pleine de promesses. Originaire du Nord-Est de la Chine, l’astragale pousse en lisière des forêts, ses racines sont récoltées au bout de 4 ou 5 ans, avant d’être séchées ou transformées en poudres pour faire des gélules. L’astragale est utilisée essentiellement comme complément alimentaire. Dans la médecine chinoise la plante est utilisée depuis des millénaires pour soulager les maux liés au vieillissement. Elle est d’ailleurs appelée Huang Qi, «renforcateur de l’énergie vitale».

L’astragale favorise l’harmonie du corps et de l’esprit. Elle permet à l’organisme de faire face rapidement au stress, aux maladies, aux pertes d’énergie, aux changements d’environnement et de températures. La plante redonne à l’organisme toute sa vitalité et participe à un meilleur fonctionnement des glandes énergétiques. L’astragale est réputée pour agir dans la réactivation de la télomérase. Elle diminue le pourcentage de télomères courts dans l’organisme, mais n’influe pas vraiment sur la longueur des télomères. Des études ont démontré qu’elle avait des effets «boostants» et protecteurs sur la télomérase, sans effets secondaires.

L’agence immobilière à Marrakech vous trouve des plateaux de bureaux à Casablanca

immobilier au maroc

Lorsque l’on est une entreprise et que l’on souhaite développer son activité, il est important d’avoir un local. Un bureau fait sérieux et met en confiance les possibles partenaires avec qui vous pourrez probablement travailler à l’avenir. Lorsque l’on se trouve dans la cité ocre et que l’on travaille avec une agence immobilière à Marrakech, cette dernière peut vous aider à trouver le bien qui correspond à vos besoins, quelle que soit la ville qui suscite votre intérêt en termes de plateaux de bureaux. Pour bénéficier de conseils appropriés, et avoir l’aide dont vous avez besoin, cliquez ici. Dans la ville de Casablanca, tous les quartiers ne sont pas propices à l’installation de bureaux, pour le moment, le quartier le plus prometteur est Sidi Maarouf, plus précisément la colline. On y retrouve de plus en plus de projets destinés aux professionnels. De plus, ce fait est renforcé par le fait que les populations de la classe moyenne quittent de plus en plus le centre-ville pour s’installer dans les quartiers en zones périphériques.

Le marché des plateaux dans la ville de Casablanca

Certes, le quartier Sidi Maarouf est propice à l’installation de bureaux, mais ce n’est pas le cas de tous les quartiers. Le quartier du port par exemple est en régression en ce qui concerne ce type de biens immobiliers. Du coup, très peu d’agences immobilières à Marrakech proposeront cette option à leurs clients qui souhaitent acquérir des plateaux à Casablanca. La question à se poser est de savoir comment ce segment de marché se comportera dans les prochaines années. Comment évoluera-t-il ? Les professionnels du secteur sont d’accord sur un point : le segment des plateaux de bureaux connaîtra des bouleversements de tendance dans les années à venir. Le principal changement se fera dans l’offre qui sera assez forte, au vu des nombreux projets qui sont en cours de développement, et qui seront certainement livrés durant cette période.

Toutefois la courbe des tendances ne permet pas de déterminer quels quartiers seront les plus en vue pour ce segment. Questions auxquelles même votre agence immobilière à Marrakech ne saurait répondre. Des professionnels se sont penchés sur cette épineuse question. Il ressort de ces études que le quartier Casa-Anfa offrira des plateaux de bonne qualité. L’offre de Casa-Anfa, additionnée à l’offre du quartier du port, avec notamment la Marina, sera certainement plus forte que le niveau de la demande à la même période. Les analyses précisent que pour le moment les plateaux de bureaux de ces zones sont surtout sollicités par les multinationales. Les entreprises nationales quant à elles sollicitent principalement des surfaces de bureaux de moins de 300m². La zone d’Aïn-Sebaâ devrait proposer une offre supérieure à la demande que l’on a actuellement puisque de nombreuses entreprises installées sur place sont en train de quitter progressivement la zone. Toutefois, les travaux de construction de la ville nouvelle de Zénata, qui apportera une ouverture sur l’autoroute reliant les villes de Rabat et de Casablanca, sont susceptibles de relancer la demande et attirer plus de personnes.

Quel est le bilan de l’éthanol dont on se sert dans la cheminée écologique ?

cheminee

Le Syndicat national des Producteurs d’Alcool agricole a récemment mis en avant les bons résultats du bioéthanol, notamment en ce qui concerne les ventes liées au SP95-E10, mais aussi celles du Superéthanol E85 en 2015. De plus, l’impact de l’intégration du bioéthanol dans l’essence a été rappelé, dans un environnement où le prix du pétrole a baissé et que la transition énergétique est en pleine évolution. Les chiffres du SNPAA montrent bien que les biocarburants occupent une place importante dans les carburants fossiles en France. Depuis 2009, on constate que les quantités de Superéthanol E85 ont triplé, principalement grâce aux stations-service qui fournissent ce carburant, précisons bien que leur nombre a doublé en 2 ans pour se retrouver à 743 stations en mars 2016. L’utilisation de ces biocarburants se démocratise pour les véhicules, mais aussi pour la cheminée à l’éthanol voir sur le site http://www.chemineo.fr/. Il faut également préciser que 4 nouvelles stations distributrices de superéthanol E85 ouvrent chaque semaine.

Ces produits sont également appréciés grâce à leur prix très compétitif sur le marché. Au 1er avril 2016, le litre coutait 0,71 euro, soit 30 à 40 centimes moins chers que le SP95, entraînant une économie de près de 400 euros par an pour le consommateur, sur une base de 12 700 kilomètres parcourus. Depuis décembre 2015, de nouveaux modèles de Golf sont en vente : les Golf MultiFuel E85 qui encouragent également l’engouement pour ce carburant. Sans parler de l’utilisation des cheminées à l’éthanol qui poussent à l’utilisation des biocarburants. En même temps, le SP95-E10 continue d’évoluer depuis sa première mise sur le marché en 2009.

En 2015 ce carburant comptait 33,2% des essences en 2015, pourcentage qui est passé à 36,1% depuis janvier 2016 grâce à la diminution de la taxe sur ce carburant. 56% des stations-service commercialisaient le SP95-E10 en fin décembre 2015, courant 2016 l’ouverture de centaines de stations est prévue pour un parc total de 5 222 stations actuellement. Pour soutenir cette tendance, 94% des véhicules sont désormais compatibles à ce carburant. Sans compter les équipements comme la cheminée à l’éthanol qui se servent de ce type de carburants. Désormais la filière bioéthanol dans son ensemble renforce les efforts de communication autour des différents atouts du SP95-E10, comme son prix. Cette communication vise aussi bien les professionnels du secteur automobile que le grand public. Ces biocarburants évoluent de plus en plus au sein de notre environnement et sont de plus en plus adoptés par les populations. Engouement qui est facilité par la production et la commercialisation d’équipements parfaitement adaptés à ces carburants.