Immobilier à Koh Samui, un bon investissement à long terme

immobilier-a-koh-samui

Faire un investissement n’est pas une tâche à prendre à la légère, il faut bien évaluer les différents paramètres afin de faire le bon choix et de ne pas en sortir perdant. Parmi les secteurs dans lesquels les experts recommandent d’investir, parce que cela rapporte, nous pouvons citer les pierres précieuses notamment le diamant, le vin, les voitures de collection, les pièces artistiques, mais en tête de liste on retrouve l’option la plus improbable : l’investissement immobilier en Thaïlande. Selon les experts investir dans la ville de Bangkok serait l’un des investissements qui rapportent le plus dans le monde. Vous pouvez donc investir dans un bien immobilier à Koh Samui http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/ ou à Bangkok, vous aurez sans aucun doute un retour sur votre investissement. Ceci s’explique par le fait que tous les facteurs sont réunis pour que ce secteur soit attrayant pour les étrangers qui souhaitent investir. La Thaïlande met tout en œuvre pour intéresser les investisseurs.

Parmi les éléments qui attirent les investisseurs étrangers dans le secteur immobilier à Koh Samui, à Bangkok et plus généralement en Thaïlande, nous pouvons citer la qualité des projets qui y sont bâtis, les prix qui sont plus attractifs que dans de nombreuses autres régions du monde, l’environnement juridique qui est assez favorable à l’investissement étranger. Il est important de saisir les opportunités qui se présentent. La Thaïlande est un pays qui présente un fort potentiel touristique, ça en est même une vocation, pourtant il existe de nombreuses autres opportunités d’affaires dans cette partie du monde, précisément dans le secteur immobilier. La situation économique toujours en pleine croissance dans la région est assez stable. Le pays est doté d’un environnement juridique et fiscal attractif pour les propriétaires de biens immobiliers sur place.

Dans certains quartiers des grandes villes comme Bangkok, la valeur locative des biens peut atteindre jusqu’à 10%. Le « Condominium Act » qui est une loi votée en 1992 permet aux étrangers d’acquérir un bien immobilier à Koh Samui ou partout ailleurs dans le royaume. Les étrangers peuvent donc devenir propriétaires de villas, d’appartements en condominium, dans une certaine limite fixée par la législation. Les étrangers peuvent donc devenir propriétaires s’ils respectent les règles qui sont établies dans le « Condominium Act ». Certains optent tout de même pour la location longue durée afin de pouvoir profiter de leur logement « secondaire » quand ils le désirent pendant la durée de la location.

Découvrez les biens immobiliers en kit à Marrakech et partout au Maroc

Immobilier Marrakech

Le Maroc accueille un nouveau type de logements, il s’agit de maisons bénéficiant l’isolation thermique et phonique. Vous me direz que ce n’est pas nouveau, de nombreux logements disposent de ces installations. L’innovation avec ce nouveau concept de logements est qu’ils peuvent être montés en quatorze jours. Le concept nous vient de France et les premières maisons en kit seront envoyées à Marrakech et ses régions. Vous pourrez donc bientôt trouver un bien immobilier à Marrakech avec ChicRiad, que l’on peut monter en quelques jours. De l’avis de Driss Bikarbass, architecte et consultant, c’est un système de logement qui séduit parce qu’il est pratique et rapide à installer. Le concept respecte de nombreux critères écologiques qui font en sorte qu’on le retrouve dans la catégorie des « maisons de demain ». Pour l’instant, les maisons sont disponibles sur internet et elles coûtent 250 000 dirhams l’unité. La superficie proposée est de 100 m², avec des murs et des plafonds faits en bois canadien qui est réputé pour ses propriétés isolantes.

Driss Bikarbass qui est expert dans le secteur immobilier à Marrakech a la lourde responsabilité de vérifier que les travaux sont réalisables une fois que les commandes ont été passées. Il précise que les clients n’ont pas de temps pour assurer les travaux, alors ce concept est salvateur puisqu’il permet premièrement de gagner en temps de construction, mais il permet également d’éviter les frais de fourniture et de main-d’œuvre. Précisons que la construction « normale » d’une maison dure normalement entre 6 mois et une année, il y a donc un énorme gain de temps, car rappelons-le les maisons en kit sont livrées et montées en un mois maximum. La question qui se pose est de savoir si ces maisons sont tout aussi solides que les maisons en briques et béton. Est-ce qu’elles sauront résister aux intempéries et autres attaques ? Est-ce que l’isolation sera efficace ?

De l’avis d’expert de Driss Bikarbass, le bois qui constitue les murs et les plafonds est réputé pour être solide et résistant, il présente également de bonnes capacités d’isolation. Certes ce sont des maisons fabriquées en France, mais elles sont respectueuses des normes de qualité internationales. Cela comprend le respect des critères écologiques, l’évaluation de la résonance, etc. De plus ces maisons sont construites pour accueillir des installations fonctionnant à l’énergie éolienne ou à l’énergie par panneaux photovoltaïques. Ces importations deviendront bientôt populaires, ce n’est qu’une question de temps avant que ces maisons fassent leurs preuves sur le marché marocain. Au milieu des biens immobiliers à Marrakech, on trouvera bientôt ces maisons en kit. Pour l’heure 5 maisons en kit ont déjà été commandées au Maroc et appartiennent à des personnes résidant à Marrakech et ses régions. Les maisons en kit peuvent s’adapter à l’activité touristique, la preuve en est que certains des acheteurs souhaitent les transformer en maisons d’hôtes ou en espace de vacances. Un autre style de maisons fait parler de lui ces derniers mois sur internet. Il s’agit d’une maison en forme de dôme faite en terre comme les constructions traditionnelles d’il y a quelques décennies.

Quel type de logement les clients d’agence immobilière à Marrakech recherchent-ils ?

achat de villa a Marrakech

Le secteur immobilier est l’un des plus porteurs de l’économie nationale, on ne peut pas parler d’économie marocaine sans prendre en compte les paramètres et les contraintes lies à ce secteur. En effet, la demande est de plus en plus croissante dans le secteur, les potentiels acheteurs sont de plus en plus nombreux et se tournent apparemment vers les biens neufs proposés par les promoteurs. Selon une étude récente du ministère de l’habitat, plus d’un million de personnes sollicitent des logements à très court ou à moyen terme. Cela signifie que ce sont des personnes qui sont prêtes à acheter des logements tout de suite, bien sûr si cela correspond à leurs attentes, les autres sont prêts à concrétiser l’opération dans un délai maximal de 5 ans. Cette même étude montre que les villes regroupant le plus de potentiels acheteurs sont Casablanca, Marrakech, Tanger, Rabat et Fès, ces villes accumulent 78% des demandes. Précisons que ces demandes concernent en grande majorité des appartements neufs. Une agence immobilière à Marrakech saurait vous donner des chiffres plus précis des demandes et des offres sur le marché de la cité ocre.

Bien évidemment aucun client n’achètera un logement qui ne correspond pas à ses demandes, il est donc important que les promoteurs immobiliers produisent des biens aussi proches que possible des attentes des clients. L’enquête fournit d’autres informations sur ce que les clients attendent. S’agissant des prix, ils sont plus de 50% à disposer d’un budget inférieur à 250 000 dirhams, c’est dire que les logements sociaux ne les intéressent pas. 25% des foyers interrogés sont prêts à investir une somme variant entre 260 000 dirhams et 400 000 dirhams, 20% peuvent investir jusqu’à 950 000 dirhams et seulement 5% sont disposés à dépenser plus de 1 million pour leur logement neuf. Les agences immobilières à Marrakech peuvent vous donner plus d’informations sur les caractéristiques des biens en fonction des prix.

Si les promoteurs veulent avoir du succès, ils devraient privilégier les logements de 3 à 4 pièces qui occupent une superficie se situant entre 50 et 80 m². Les produits de ce type intéressent plus des deux tiers des foyers en attente. Si on considère aussi que les équipements publics présentent un intérêt pour les acheteurs, il est possible de faire une hiérarchie de ces équipements aux yeux des demandeurs. Même votre agence immobilière à Marrakech vous dira que la plupart des demandeurs accordent une grande importance à la présence d’écoles et autres établissements d’enseignement à proximité (60%), les infrastructures de santé arrivent ensuite avec 47%, les souks et commerces se positionnent en troisième place avec 45% tandis que les transports en commun sont une priorité pour 42% des demandeurs.

L’agence immobilière à Marrakech passera-t-elle bientôt en mode numérique?

vente immobilier a Marrakech

Depuis quelques mois l’Ordre national des notaires est en phase de test d’un nouveau système de gestion des enregistrements des actes, entièrement en ligne. Cette solution facilitera les transactions et surtout permettra de les faire plus rapidement sans avoir à faire des allers et retours entre les différents services. Non seulement l’agence immobilière Coté Médina à Marrakech, en charge de la transaction gagnera du temps, mais l’acheteur et le notaire aussi. Selon la Direction générale des impôts, dématérialiser la procédure d’enregistrement est l’étape la plus urgente. Toutes les parties sont d’avis qu’il s’agit là d’une révolution pour le monde des notaires, puisque la procédure d’enregistrement est obligatoire dans les différentes transactions, surtout celles de ventes, les échanges et les donations. L’enregistrement est aussi obligatoire dans les échanges d’immeubles, de droits réels immobiliers, de clientèle, des fonds de commerce, d’actions, de parts dans les sociétés, de parts dans les groupements d’intérêt économique.

On peut aussi l’appliquer aux cessions de baux, à la sous-location d’immeubles, à la location à rentre perpétuelle de biens immobiliers. En gros, qu’elles soient effectuées directement entre particuliers ou par les services d’une agence immobilière à Marrakech, toutes les transactions immobilières sont concernées par les procédures d’enregistrement. La DGI et l’Ordre national des notaires ne visent pas seulement la dématérialisation de la procédure. Ils ambitionnent d’étendre la plateforme aux autres taxes et impôts qui touchent à l’immobilier, notamment la mise à jour des rôles de la taxe d’habitation ou encore la déclaration de l’impôt sur le revenu ou la taxe des services communaux.

Le système de taxation développé par la Direction générale des impôts pourrait gérer l’ensemble des formalités fiscales liées aux transactions immobilières. Il est quand même important de rappeler que dématérialiser la procédure d’enregistrement est l’étape la plus importante puisque l’enregistrement est aussi une source de documentation immobilière importante. Que ce soit les agences immobilières à Marrakech, les particuliers ou les notaires, tous les acteurs d’une transaction immobilière, ont besoin à un moment ou à un autre d’accéder à ces informations. En général, l’enregistrement donne les différentes informations sur les biens immobiliers comme les mutations que le bien a subies. Le service du cadastre doit fournir les informations pour la mise à jour des documents cadastraux et fournit aussi à l’administration des contributions directes les informations dont ils ont besoin. Le nouveau système d’information mis en place, sera donc un atout important pour faciliter la rapidité et la fluidité des transactions.

Évolution des prix d’achat de villa à Marrakech et au Maroc

villa de luxe a marrakech

La fin de l’année 2013 a marqué pour le secteur immobilier au Maroc, le début d’une période où les prix au mètre carré se sont montrés être les plus bas. Le même phénomène a touché en même temps de nombreux autres pays à travers le monde. Que ce soit pour l’achat de villa à Marrakech sur le site Immo Complice , l’achat de logements neufs, l’achat de logements anciens, peu importe le segment, les prix ont baissé. Au cours de l’année 2014, cette baisse de prix se chiffrait à environ 10,5% par rapport à la même période en 2012. Pour l’année en cours, les experts du secteur ont essayé de dépeindre la situation comme elle pourrait se présenter dans sa globalité, tout au long de 2015. Des tendances qui concernent les opérations dans les principales villes du royaume.

Comme le secteur immobilier nous l’a souvent démontré, les situations sont différentes d’une région à une autre, d’un type de bien à un autre. On constate que dans les plus grandes villes, les prix ne subissent pas une grande baisse, ce qui stipule que le prix d’achat de villa à Marrakech ne changera pas énormément, puisque la ville abrite une grande activité économique. Dans les villes de taille moyenne où l’activité économique est fonction de la saison, nous avons constaté une baisse du niveau de prix lors des premiers mois de l’année 2015. Dans la ville de Casablanca, il a été observé des prix record en décembre 2014, avec par exemple les prix des appartements anciens qui s’élevaient en moyenne à 16 111 dirhams par mètre carré. Les chiffres de la même période montrent que Marrakech, Fès et Casablanca se portaient bien.

Par contre dans les villes d’Agadir, Rabat et Tanger, les prix moyens en fonction des biens étaient les suivants : les bureaux et commerces se commercialisaient à 18 021 dirhams le mètre carré, les appartements à 14 027 dirhams le mètre carré, enfin les villas et logements de luxe à 12961 dirhams le mètre carré. C’est dire que l’achat de villa à Marrakech est différent de la même transaction à Agadir. Concernant précisément les appartements, c’est le mois d’août 2014 qui a enregistré les prix les plus bas avec des prix se situant autour de 12 902 dirhams par mètre carré au lieu de 14 027 dirhams. Pourtant dans les segments comme les villas, les bureaux, etc. C’est pendant le mois de mars que les prix ont enregistré une baisse étonnante.

Tendances déco de l’immobilier pour enfants à Marrakech

immobilier Marrakech

La chambre pour enfants n’est pas toujours la partie de la maison la plus facile à décorer et aménager, surtout quand on prépare une chambre pour deux enfants. Il est important de considérer tous les paramètres et de s’assurer que les enfants s’y sentiront bien, chacun avec son espace personnel. L’immobilier à Marrakech avec AtlasImmobilier et au Maroc propose des biens avec des superficies qui vous permettent de constituer de telles pièces. Il ne vous reste plus qu’à trouver des astuces pour que la chambre des deux enfants soit à la fois fonctionnelle et à leur goût. Premièrement, n’hésitez pas à rafraîchir les murs, la meilleure option est d’opter pour deux couleurs qui vont bien ensemble et qui serviront à délimiter clairement l’espace de chacun des enfants. L’un des aspects les plus complexes d’une chambre pour enfants est le rangement, pire encore quand il est commun.

L’espace qui sert de chambre dans les biens immobiliers à Marrakech n’est pas aussi grand que l’on pourrait le penser. Alors quand il faut y installer, non pas un, mais deux enfants, il est important de ne pas trop encombrer l’espace, afin que l’espace soit bien optimisé. Vous pouvez opter pour une commode ou une penderie commune. Si c’est le cas, marquez bien l’espace réservé à chacun. Par exemple, peignez les tiroirs de couleurs différentes, chacun des enfants ayant une couleur de tiroir qui lui soit attribuée. Vous pouvez aussi opter pour l’organisateur de penderie qui donne la possibilité d’avoir deux niveaux de cintres. Par exemple, l’aîné peut mettre ses vêtements à l’étage du bas pendant que le plus petit peut avoir ses vêtements en haut, puisque c’est vous qui les lui donnez.

Une fois que le mobilier est choisi, pensez à la déco. Comme pour les couleurs, appliquez la même règle à l’ensemble de la décoration, des ambiances différentes, mais compatibles. De cette manière, chacun a son espace, le tout étant dans la même pièce. Vous donnez en même temps plus de valeur à votre bien immobilier. Marquez surtout la différence avec des accessoires comme les lampes, etc. Vous pouvez aussi installer des systèmes électriques différents, un pour chaque espace. Pour embellir la porte, les meubles ou les murs, les lettres déco constituent des solutions intéressantes. C’est une déco à la mode et qui permet d’écrire les prénoms des enfants et définir ainsi leurs espaces. Tout autant que les murs et les sols, le plafond est un espace exploitable en termes de décoration.

Les besoins en logements sociaux dans le paysage immobilier à Marrakech et au Maroc

Morocco Property Expo

Le Maroc est un pays où le développement économique est en plein essor. Le secteur immobilier étant un des piliers pour assurer ce développement, il est sérieusement pris en compte par les autorités qui ne cessent de mettre les moyens en jeu afin que les objectifs soient atteints. Le problème majeur que l’on rencontre dans le secteur immobilier à Marrakech et partout dans le Maroc, c’est que les populations font face à un déficit en logement assez important. Tous les segments du secteur ne sont certes pas touchés mais le déficit touche l’ensemble du secteur au final. De nombreux projets voient le jour dans les grandes villes du Maroc et même dans les petites, les autorités mettent en place des conditions plus favorables pour les promoteurs afin qu’ils aient de l’engouement à venir construire des projets dans le Royaume. Autant de mesures qui sont prises pour combler le déficit. Toutefois le déficit est persistant et continue d’handicaper l’ensemble du système.

Investissements dans les logements sociaux

Lors de la deuxième édition du salon Morocco Property Expo, qui s’est tenue aux Émirats Arabes Unis, le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a affirmé que les besoins du Maroc en termes de logements sociaux se chiffrent actuellement à 800 000 logements. Il est tout de même important de préciser que les subventions accordées par l’État pour les logements sociaux se chiffrent à 8,3 milliards de dollars, depuis l’année 2004. Précisions que ces subventions concernent toutes les villes, même le paysage immobilier à Marrakech. Dans une récente interview, menée par le journal à paraître chaque semaine « Le Matin », le ministre a précisé que son objectif était de produire en moyenne près de 170 000 unités de logements sociaux chaque année.

Afin d’atteindre ce chiffre de 170 000 unités de logements sociaux, dans le paysage immobilier à Marrakech et partout dans le Maroc, le ministère de l’habitat a mis en place un certain nombre de stratégies et de politiques en faveur de l’objectif. Par exemple, des négociations sont en cours avec les promoteurs immobiliers du secteur privé, l’encouragement des populations jeunes à l’acquisition de biens immobiliers jeunes et enfin l’exonération mise à la disposition des promoteurs jusqu’au 30 décembre 2020. De plus, l’organisation du salon Morocco Property Expo, pour la première fois dans les pays du Golfe et aux Émirats Arabes Unis n’est pas un hasard. Ce salon a pour ambition de mettre à la disposition des Marocains résidant dans ces zones une offre en biens immobiliers, plus diversifiée et plus intéressante, sur le marché marocain. Un autre des objectifs est de créer des liens et des partenariats avec les acteurs émiratis du secteur immobilier afin que cela aboutisse à la mise en place de projets immobiliers de grande envergure dans les deux pays.