Découvrez la tenue traditionnelle de l’hôtel de luxe à Marrakech

hotel la sultana

Marrakech est une ville où on retrouve de nombreux éléments liés à la culture marocaine. Comme le reste du pays, Marrakech est restée ancrée dans ses traditions ancestrales, tout en faisant son entrée dans le monde moderne sans trop de difficultés. Ainsi, elle arrive à satisfaire les touristes de différents pays, mais aussi les populations locales et ceux qui souhaitent découvrir la culture locale. Parmi les éléments qui appartiennent à la culture marocaine, nous pouvons citer les tenues traditionnelles comme le caftan. Des défilés où le caftan était mis à l’honneur ont plusieurs fois été organisés au Maroc, par les plus grands designers du Maroc et du monde. Vous avez certainement pu assister à des défilés en résidant dans un hôtel de luxe à Marrakech http://www.geoploria.com/afrique/expedition-maroc/hotel-luxe-sultana-marrakech.html. Cette fois c’est la ville de Paris qui met le caftan à l’honneur, à la fashion week de Paris, trois créateurs d’origine marocaine ont proposé des caftans à la fois modernes et authentiques qui ont été très appréciés des participants.

Autant ce genre d’événement se tient dans les hôtels de luxe à Marrakech, autant à Paris cet événement s’est tenu dans un hôtel très célèbre et luxueux de la ville, l’hôtel de Crillon installé non loin de la Concorde à Paris. Récemment ouvert après 4 années de travaux, l’hôtel a pu accueillir la 20e édition de l’Oriental Fashion Show au courant de l’année 2017. L’événement est un rassemblement des plus grands créateurs d’origine orientale. C’est une plateforme qui met en avant le savoir-faire de ces artistes qui sont des phares guidant les jeunes générations de designers/couturiers. Cet événement a rappelé aux participants et aux principaux acteurs à quoi ressemblait le faste des civilisations orientales.

Afin de célébrer la 20ème année de son existence, l’Oriental Fashion show a célébré les trois créateurs marocains Albert Oiknine, Hadja Benjelloun et Bouchra Filali Ksikes. Chacun de ces artistes a proposé une collection qui reflète autant que cela est possible, sa vision de la tenue marocaine traditionnelle, la tenue qui ferait des émules dans un hôtel de luxe à Marrakech. Ils ont pu s’exprimer sur différents sujets durant l’événement, comme leur tradition, l’origine de leurs idées, l’impact qu’ils souhaitent que leurs créations aient sur les populations, voir même sur la culture locale dans son ensemble. Il en ressort un élément important, les créateurs actuels essayent autant qu’ils le peuvent de créer une passerelle entre les tenues traditionnelles et les tenues modernes.

Comment se détendre quand on a loué un hôtel à Dakhla ?

sejour dakhla

La région de Dakhla, située au sud du Maroc est bien connue pour sa splendeur naturelle. En effet, quand on se rend dans cette région on peut vivre le contraste saisissant qui est créé par la rencontre entre le désert du Sahara et l’océan Atlantique. Les touristes peuvent ainsi profiter des plus belles vagues de la région pour pratiquer du surf ou du kitesurf. Pour ceux qui ne pratiquent pas le surf, il est possible de profiter de cette région autrement, en faisant du catamaran dans la lagune, en laissant les poissons d’Imlili manger les peaux mortes de vos pieds, en faisant un safari dans le désert pour voir les Flamands roses ou encore les oiseaux migrateurs, etc. Quoi qu’il en soit, chacun trouve son compte à Dakhla. Pour ceux qui souhaitent se détendre par l’hydrothérapie, ils peuvent se rendre à la source d’eau chaude Asmaa. Les eaux chaudes qui sortent de cette source thermale naturelle apportent de nombreux bienfaits à la peau, aident à guérir les problèmes respiratoires, les défaillances osseuses, et on peut également y faire des bains d’argile.

Les touristes qui auront réservé une chambre d’hôtel à Dakhla via le site http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/ pourront découvrir le premier golf écoresponsable du Maroc : le Rio de Oro. Ce parcours compte neuf trous et est situé sur un terrain sableux, sa consommation d’eau est donc réduite. La ville de Dakhla en elle-même permet de passer de bons moments, elle est isolée ce qui en fait un lieu peu affecté par le tourisme de masse, elle a donc su garder une certaine authenticité. En vous promenant dans ses allées, vous pourrez découvrir les étals de tissus colorés, les comptoirs d’épices et autres onguents qui sont principalement destinés à l’usage local.

Les touristes qui souhaitent réellement se plonger et s’imprégner de la culture locale des peuples du désert peuvent solliciter des hôtels à Dakhla et faire des expéditions sur place. En effet, les expéditions à dos de chameaux ou de dromadaires permettent de côtoyer ce peuple nomade profondément imprégné du désert. Un peuple qui vit en harmonie avec son environnement sans excès, dans la tolérance. Vous pourrez y passer la nuit en bivouac. Autour de la lagune de Dakhla, on retrouve de nombreux campements écologiques qui sont installés dans un décor de rêve. Bien sûr il est possible d’y suivre des cours de kitesurf, mais aussi de yoga, de paddle, faire du trampoline ou du kayak, jouer au billard, assister à des soirées thématiques.

Quelle réglementation concerne réellement le taxi moto à Paris ?

Taxi Moto scooter ParisContrairement à ce que l’opinion publique semble déclarer, le taxi moto à Paris ou ailleurs, n’est pas une dénomination correcte pour les métiers de taxi moto ou de taxi scooter sur http://www.bluebird-privileges.fr/. Ces moyens de transport appartiennent à la catégorie du transport des personnes et non des taxis, on devrait donc dire « transport de personnes à moto » et non taxi moto. En effet, la réglementation qui régit ces modes de transport est différente de celle qui régit le fonctionnement des taxis. Si on s’en réfère à la loi Numéro 95-65 du 20 janvier 1995, l’appellation taxi devrait uniquement être utilisée pour les véhicules automobiles. Ceux-ci doivent faire usage d’un dispositif lumineux à l’extérieur du véhicule, ainsi qu’un taximètre. De plus, les taxis sont les seuls véhicules autorisés à stationner sur la voie publique dans l’attente de clients. Ce sont là des contraintes et des privilèges auxquels ne sont pas soumis les motos et les scooters qui font le transport des personnes.

Les taxis moto à Paris ou encore les taxis scooters, qui sont des sociétés de transport de personnes, n’entrent donc pas dans la catégorie des taxis selon cette loi. Ces véhicules ne sont pas autorisés à héler des clients sur la voie publique, ils ne sont pas non plus autorisés à se stationner sur les emplacements destinés aux taxis. Dans ces sociétés, le client n’est pris en charge que s’il a préalablement effectué une réservation. C’est pour cette raison qu’il n’est pas possible de prendre un taxi moto dans la rue comme vous le feriez avec un taxi à quatre roues. Pour bénéficier d’une course avec ces véhicules, il faut effectuer une réservation à l’avance. Lors des contrôles de police, les agents demanderont au chauffeur de la moto ou du scooter une preuve de votre réservation.

Sur le plan pratique, dans la « vraie » vie, on observe que certains taxis moto à Paris sont garés au bord de la route, surtout à proximité des gares, des aéroports ou des hôtels, dans l’attente des clients. Il faut savoir que ces « taxis » sont en infraction de la réglementation. On note également la croissance des comptoirs de taxi moto qui sont de plus en plus nombreux dans les aéroports, par exemple à Orly. Ces comptoirs permettent aux usagers de faire des réservations, en évitant ainsi de se mettre en infraction. Afin de combler le vide juridique qui existe dans cette profession et dans les autres transports de personnes dans des véhicules à 2 ou 3 roues, et dans tout ce système en général, un projet de loi devrait bientôt être mis en place.

Immobilier à Koh Samui, un bon investissement à long terme

immobilier-a-koh-samui

Faire un investissement n’est pas une tâche à prendre à la légère, il faut bien évaluer les différents paramètres afin de faire le bon choix et de ne pas en sortir perdant. Parmi les secteurs dans lesquels les experts recommandent d’investir, parce que cela rapporte, nous pouvons citer les pierres précieuses notamment le diamant, le vin, les voitures de collection, les pièces artistiques, mais en tête de liste on retrouve l’option la plus improbable : l’investissement immobilier en Thaïlande. Selon les experts investir dans la ville de Bangkok serait l’un des investissements qui rapportent le plus dans le monde. Vous pouvez donc investir dans un bien immobilier à Koh Samui http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/ ou à Bangkok, vous aurez sans aucun doute un retour sur votre investissement. Ceci s’explique par le fait que tous les facteurs sont réunis pour que ce secteur soit attrayant pour les étrangers qui souhaitent investir. La Thaïlande met tout en œuvre pour intéresser les investisseurs.

Parmi les éléments qui attirent les investisseurs étrangers dans le secteur immobilier à Koh Samui, à Bangkok et plus généralement en Thaïlande, nous pouvons citer la qualité des projets qui y sont bâtis, les prix qui sont plus attractifs que dans de nombreuses autres régions du monde, l’environnement juridique qui est assez favorable à l’investissement étranger. Il est important de saisir les opportunités qui se présentent. La Thaïlande est un pays qui présente un fort potentiel touristique, ça en est même une vocation, pourtant il existe de nombreuses autres opportunités d’affaires dans cette partie du monde, précisément dans le secteur immobilier. La situation économique toujours en pleine croissance dans la région est assez stable. Le pays est doté d’un environnement juridique et fiscal attractif pour les propriétaires de biens immobiliers sur place.

Dans certains quartiers des grandes villes comme Bangkok, la valeur locative des biens peut atteindre jusqu’à 10%. Le « Condominium Act » qui est une loi votée en 1992 permet aux étrangers d’acquérir un bien immobilier à Koh Samui ou partout ailleurs dans le royaume. Les étrangers peuvent donc devenir propriétaires de villas, d’appartements en condominium, dans une certaine limite fixée par la législation. Les étrangers peuvent donc devenir propriétaires s’ils respectent les règles qui sont établies dans le « Condominium Act ». Certains optent tout de même pour la location longue durée afin de pouvoir profiter de leur logement « secondaire » quand ils le désirent pendant la durée de la location.

Poursuivre une carrière de coursier parisien

coursier paris

Contrairement aux idées reçues, le métier de coursier parisien ne se limite pas seulement à conduire un véhicule, à récupérer des colis et à les livrer. Le coursier doit être parfaitement organisé dans l’exercice de sa fonction et avoir un caractère assez fort. L’organisation permet à ce professionnel de recevoir les diverses commandes qui lui sont envoyées par son responsable, de récupérer les colis, et de les faire parvenir en temps et en heure au bon endroit, cela nécessite de pouvoir s’organiser par rapport aux diverses commandes que l’on a et de les satisfaire, en fonction aussi de la zone où on se situe, cela n’est pas aisé. Ensuite le caractère du coursier doit être fort, car il passe le plus clair de sa journée dans le trafic, il ne doit pas se laisser submerger par la fatigue, encore moins le stress causé par les embouteillages, la pollution et le mauvais climat. Il est important d’avoir les nerfs solides.

Formation et évolution du coursier

Le coursier parisien sur le site http://www.parispanamecourses.com/ est très souvent équipé par son employeur dont il porte les couleurs sur ses vêtements, mais aussi sur son véhicule de livraison. Même s’il y a de nombreuses procédures, gérées par une équipe, derrière une livraison, le coursier est seul sur le terrain. Du fait de l’organisation du travail en roulements, le coursier peut se retrouver à travailler de jour, de nuit, le week-end et même les jours fériés. Oui ! Les clients ont besoin de leurs colis tout le temps. Pour postuler à un poste de coursier, aucun diplôme particulier ni formation spécifique ne sont requis. L’un des critères de base est d’avoir en sa possession un permis de conduire, catégories A ou B, en fonction du véhicule utilisé pour la livraison. On retrouve quand même deux diplômes qui peuvent servir dans la pratique de ce métier : Le CAP distribution d’objets et de services à la clientèle et le CAP conducteur livreur de marchandises.

Au fil des années le coursier parisien acquiert de l’expérience, il est donc normal qu’il aspire à des fonctions plus hautes. Très souvent, le coursier peut devenir dispatcheur et être en charge de l’organisation du travail des coursiers. La réglementation du métier de coursier est effective, les employés sont rémunérés selon une grille assez particulière. Un débutant reçoit en moyenne 1500 euros par mois. Un PVC, Part Variable Conventionnelle, est attribué au coursier après 6 mois d’ancienneté.

Trouver un hôtel à Marrakech !

hotel de luxe a Marrakech

Marrakech est une ville accueillante, tolérante et ouverte sur le monde. Elle accueille chaque année des milliers de visiteurs venus des quatre coins du monde entier pour découvrir sa splendeur, sa douceur de vivre et partager des moments uniques avec ses habitants. Les marrakchis sont accueillants et ils seront à votre écoute durant toute la durée de votre séjour aussi bien à l’hôtel que dans les souks. Avant de parler de vos excursions et des endroits uniques que vous souhaitez découvrir, il vous faut tout d’abord trouver un hôtel à Marrakech comme sur le site http://www.lasultanahotels.com/marrakech pour poser vos valises !

La ville ocre est une cité touristique. Vous trouverez donc sans mal un hôtel à Marrakech mais faut-il encore qu’il corresponde à toutes vos attentes car vous pourrez trouver des petits hôtels pas chers à moins de 200 Dhs la nuit sans ou avec petit déjeuner en plein cœur de Guéliz. Ces petits hôtels sans prétention sont recommandés pour les jeunes en voyage ou encore les personnes voyageant seuls ou avec un petit budget car dans ces prix vous pourrez trouver aussi des chambres chez l’habitant pour un dépaysement complet.

Marrakech est reconnue pour héberger certains des plus beaux hôtels du monde comme le célèbre Hôtel La Mamounia connu et reconnu dans le monde entier pour avoir été le lieu de villégiature des grands ce monde comme Churchill ou encore Hitchcock. Ce palace parfait sous toutes les coutures met à votre disposition des chambres haut de gamme à partir de 400 euros la nuit petit déjeuner compris. Vous pourrez trouver les hôtels des grandes chaines internationales comme Sofitel, Novotel ou Ibis. La Villa des Orangers est également un établissement haut de gamme qui sera vous ravir en toute circonstance. Il existe également de nombreux hôtels clubs divers et variés pour se détendre et profiter des activités à des prix très attractifs. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous offrir les vacances de vos rêves. Trouver un hôtel à Marrakech n’est pas le plus difficile, il faut juste pouvoir trouver le bon ! Un hôtel correspondant à tous les critères que vous souhaitez aussi bien sur le prix, la qualité des chambres ou encore les services annexes proposés !
Il existe d’autres modes d’hébergements qui peuvent vous correspondre comme les riads, les villas ou encore les bivouacs et autres appartements/hôtels à découvrir lors de votre prochain séjour à Marrakech !

L’agence immobilière à Marrakech vous trouve des plateaux de bureaux à Casablanca

immobilier au maroc

Lorsque l’on est une entreprise et que l’on souhaite développer son activité, il est important d’avoir un local. Un bureau fait sérieux et met en confiance les possibles partenaires avec qui vous pourrez probablement travailler à l’avenir. Lorsque l’on se trouve dans la cité ocre et que l’on travaille avec une agence immobilière à Marrakech, cette dernière peut vous aider à trouver le bien qui correspond à vos besoins, quelle que soit la ville qui suscite votre intérêt en termes de plateaux de bureaux. Pour bénéficier de conseils appropriés, et avoir l’aide dont vous avez besoin, cliquez ici. Dans la ville de Casablanca, tous les quartiers ne sont pas propices à l’installation de bureaux, pour le moment, le quartier le plus prometteur est Sidi Maarouf, plus précisément la colline. On y retrouve de plus en plus de projets destinés aux professionnels. De plus, ce fait est renforcé par le fait que les populations de la classe moyenne quittent de plus en plus le centre-ville pour s’installer dans les quartiers en zones périphériques.

Le marché des plateaux dans la ville de Casablanca

Certes, le quartier Sidi Maarouf est propice à l’installation de bureaux, mais ce n’est pas le cas de tous les quartiers. Le quartier du port par exemple est en régression en ce qui concerne ce type de biens immobiliers. Du coup, très peu d’agences immobilières à Marrakech proposeront cette option à leurs clients qui souhaitent acquérir des plateaux à Casablanca. La question à se poser est de savoir comment ce segment de marché se comportera dans les prochaines années. Comment évoluera-t-il ? Les professionnels du secteur sont d’accord sur un point : le segment des plateaux de bureaux connaîtra des bouleversements de tendance dans les années à venir. Le principal changement se fera dans l’offre qui sera assez forte, au vu des nombreux projets qui sont en cours de développement, et qui seront certainement livrés durant cette période.

Toutefois la courbe des tendances ne permet pas de déterminer quels quartiers seront les plus en vue pour ce segment. Questions auxquelles même votre agence immobilière à Marrakech ne saurait répondre. Des professionnels se sont penchés sur cette épineuse question. Il ressort de ces études que le quartier Casa-Anfa offrira des plateaux de bonne qualité. L’offre de Casa-Anfa, additionnée à l’offre du quartier du port, avec notamment la Marina, sera certainement plus forte que le niveau de la demande à la même période. Les analyses précisent que pour le moment les plateaux de bureaux de ces zones sont surtout sollicités par les multinationales. Les entreprises nationales quant à elles sollicitent principalement des surfaces de bureaux de moins de 300m². La zone d’Aïn-Sebaâ devrait proposer une offre supérieure à la demande que l’on a actuellement puisque de nombreuses entreprises installées sur place sont en train de quitter progressivement la zone. Toutefois, les travaux de construction de la ville nouvelle de Zénata, qui apportera une ouverture sur l’autoroute reliant les villes de Rabat et de Casablanca, sont susceptibles de relancer la demande et attirer plus de personnes.

Quel est l’impact des nouvelles technologies dans l’immobilier à Marrakech ?

bon plan marrakech

Avec l’arrivée de l’internet dans les années 1990, l’ensemble des secteurs d’activité a été touché par son effet et a connu des bouleversements importants. Le secteur immobilier comme tous les autres a été affecté par l’effet de cette technologie. Avec les nouvelles technologies, on constate un véritable changement à tous les niveaux : dans les stratégies marketing, dans les méthodes de travail, mais aussi dans la façon de fixer les objectifs. Avec internet, les tâches ont été optimisées et on assiste désormais à l’essor des visites virtuelles en 3D. En effet, en se servant des projets sur plan, les futurs acheteurs ont la possibilité de se projeter dans leur future habitation grâce à une visite virtuelle de cette dernière. C’est une solution dans le cadre de la problématique de la vente immobilière à Marrakech et au Maroc. Il est évident que ce ne sont pas seulement les futurs acheteurs, les promoteurs et les particuliers qui sont satisfaits, les architectes aussi se réjouissent de pouvoir concevoir des maquettes grâce à cette technologie.

Grâce à cette innovation, les architectes peuvent même superposer toutes les données du bâtiment sur un plan unique, sans que ces dernières n’en soient détériorées. D’autres acteurs du secteur comme les agences immobilières ont changé leurs habitudes de communication. Ils ont abandonné les catalogues en papier pour se tourner vers les supports technologiques comme les sites internet. Internet offre de nombreux avantages, dont le principal est la réduction des coûts de communication et l’accès pour les utilisateurs à de nouvelles compétences. Ainsi l’agence immobilière postera des photos d’un logement à Marrakech sur un site Internet https://charm-chic.yolasite.com/, et un acheteur pourra la visiter virtuellement à Tanger sans avoir à payer des frais de déplacement.

Vous l’aurez compris, avec ces nouvelles plates-formes en ligne, les agences immobilières et même les différents acteurs du secteur immobilier ont l’opportunité d’agrandir leur marché, en mettant à la disposition de tous des informations importantes. Les clients ont plus facilement accès aux informations, peu importe l’endroit où ils se trouvent. Un client installé à Marrakech par exemple, peut accéder aux informations sur un bien à Casablanca et vice-versa. L’avènement des nouvelles technologies entraîne la naissance de nouveaux métiers pour les accompagner. Nous avons par exemple le métier de community manager qui s’est développé, dans le secteur immobilier, on a également les métiers de mandataire et d’expert immobilier. Les professionnels du secteur doivent faire un bon usage de ces technologies afin qu’elles ne deviennent pas des faiblesses.

Le festival de danse contemporaine « on marche » au coeur de Marrakech

Le festival de danse Marrakech

Point de rencontre entre les artistes internationaux et ceux du Maroc, le festival « on marche » célèbre 12 ans d’existence en 2017. Cet événement est comme on pourrait le dire, « le bébé » de l’artiste Taoufiq Izeddiou. Cet artiste à la fois généreux et visionnaire a fondé la toute première compagnie de danse contemporaine du Maroc, dans la ville de Marrakech en 2003 voir ici http://cityguide-marrakech.blogspot.com/. Dans la continuité, le festival international « on marche » a vu le jour deux années plus tard, c’est-à-dire en 2005. En 2013, on se souvient de sa très remarquée pièce « Rev’illusion ». Un chef d’œuvre qui combinait les espoirs portés par le printemps arabe, ainsi que les désillusions qui s’en sont suivies. Les quatre danseurs, poings levés, se livrant à des courses et fuites éperdues, les corps frémissant sous l’effet des coups, suivi d’une explosion de pigments de couleur dorée collant à la peau et aux costumes, une succession d’images et de scènes rappelant tous ces événements. La pièce s’est terminée sur le chant final de l’artiste lui-même qui a porté sa voix puissante pour célébrer cette danse à la fois sensuelle et explosive.

Quelles sont les nouveautés 2017 du festival « On marche » à Marrakech ?

Du 11 au 14 mars 2017, Marrakech a accueilli une fois de plus ce festival aux couleurs enchantées. Les rues de la ville ocre étaient animées par les danseurs et les différentes activités programmées à cette occasion. Le point culminant de toutes ces activités était la Médina de Marrakech, sur la place Jemaa el-Fna aux côtés des charmeurs de serpent, lors d’une prestation qui a réuni tous les artistes participants au festival avec Héla Fattoumi et Éric Lamoureux. « On marche » 2017 a été l’occasion de présenter, lors de l’ouverture, et ce en exclusivité au Maroc, Manta, un solo conçu par deux artistes et interprété par Héla Fattoumi. La pièce a reçu un accueil chaleureux du public. Cette pièce fait l’objet de nombreux débats depuis qu’elle a été créée en 2009, ce qui explique qu’elle soit jouée principalement à l’étranger. Même les programmateurs français lui sont quelque peu réticents.

Manta est une pièce qui parle de l’étouffement de la femme. Cette pièce est construite autour du voile intégral et traduit de façon assez dure la façon dont le corps de la femme est étouffé. C’est une pièce magnifique sur le plan de la forme, assez sévère sur le fond. La pièce est prévue au mois de mai à Tunis, durant le festival de danse « Les Rencontres de Carthage » sous la direction de syhem Belkhodja. La programmation du festival « On marche » 2017 à Marrakech, était principalement axée sur la femme et leur rôle dans la création et dans la société. Programmation faite par Taoufiq Izeddiou et Nedjma Hadj Benchelabi.

Quels critères font de la trottinette électrique pour enfant un bon engin ?

trotinette-electrique

Vous avez certainement déjà entendu parler de la trottinette électrique pour enfant ou même pour adulte, mais vous ne savez pas forcément ce qui pousse les gens à adopter avec autant d’enthousiasme cet outil de transport léger. Le fait est que la trottinette électrique https://trottinette-electrique-journal.blogspot.com/ entre en ligne droite avec les préoccupations pour préserver l’environnement. En effet, du fait que cet engin fonctionne grâce à des batteries électriques, il n’a pas besoin de carburant. Pour le recharger, il faut juste avoir une prise électrique standard à sa disposition. De plus, c’est un engin léger, compact et parfois pliable que vous pouvez transporter et ranger n’importe où. Autre avantage sur le plan écologique, lors de l’utilisation l’engin n’émet pas de carbone ni aucun autre gaz nocif. Vos dépenses en carburant sont nulles, puisque comme nous l’avons déjà dit, ces appareils consomment de l’électricité et non du carburant.

Sur le plan de l’entretien, la trottinette électrique pour enfant et pour adulte présente aussi un avantage. Le moteur électrique n’a pas besoin d’entretien particulier, et la batterie peut tenir plusieurs années, puisqu’elle est capable de supporter de nombreuses charges sans aucun problème, et lorsqu’elle s’épuise elle est facilement remplaçable. Avec la trottinette, vous pouvez vous déplacer de façon simple et rapide au même titre que les piétons. Vous n’aurez plus à supporter les embouteillages ni les pertes de temps que l’on peut subir avec une voiture en zone urbaine. Le confort et la sécurité de ces engins sont des atouts à ne pas négliger. En fonction des modèles, vous pouvez avoir des sièges, des roues gonflables, un compteur ou même des lampes. Tous les modèles sont dotés d’un frein et d’un accélérateur.

Quel que soit votre âge, vous pouvez vous servir de la trottinette électrique pour enfant ou pour adulte. Bien sûr en fonction de votre âge et de votre poids vous trouverez le modèle qui vous convient. Nul besoin d’un permis ou de souscrire à une assurance. Grâce aux avancées de la technologie, ces engins sont de plus en plus performants, autonomes et rapides. Certains modèles peuvent aller jusqu’à 30 km/h et même 40 km d’autonomie grâce à une recharge de 2 ou 3 heures. Toutefois comme nous l’avons dit précédemment, il est important de choisir la trottinette qui correspond le mieux à vos besoins et à vos attentes. Est-ce que vous voulez une trottinette pour les loisirs ou alors un modèle qui pourra vous accompagner dans vos déplacements quotidiens ? Voilà l’une des questions auxquelles vous devez répondre.